Aménager ses combles : que dit la loi ?

Faut-il déclarer l’aménagement des combles ?

Aménager les combles ne nécessite pas forcément de permis de construire mais mieux vaut prévenir que guérir ! Rapprochez-vous d’un élu de votre commune pour vérifier quelles types de déclaration devront être faites. Cela varie en fonction du PLU, de la commune ou même de la région.

Notez qu’un permis de construire est exigé quand vous créez une pièce de plus de 20m2 mais vous pouvez avoir besoin de déposer une demande d’autorisation de travaux pour créer des fenêtres, poser des velux ou modifier l’aspect extérieur de votre habitation. Comme nul n’est censé ignorer la loi, vous aurez bien entendu compris qu’en aménageant vos combles, vous allez augmenter votre surface habitable : plus de mètres carrés = plus d’impôts locaux à prévoir !

Faut-il prévenir les voisins ?

Comme il est important d’être en bon terme avec ses voisins, n’hésitez pas à leur en parler. Dans le cas d’une mitoyenneté, ces derniers pourrait contester vos travaux , surtout si vous créez une nouvelle fenêtre qui donne sur leur terrasse avec piscine par exemple ! Si votre résidence est en copropriété, n’oubliez pas de prévenir votre syndic. Si votre maison est inférieure à 170m2, vous pouvez vous lancer seul dans les travaux.

Faut-il faire appel à des professionnels ?

Si la surface de votre maison après les travaux excède 170m2, vous devrez faire appel aux services d’un architecte ! Réfléchissez-y a deux fois si votre maison mesure déjà 160m2 et que vous décidez de créer une chambre douilette dans votre grenier de 20m2.

Passer l’électricité, isoler les combles, poser du placo : c’est sûr et certain, si vous ne faites pas appel à un professionnel, vous aurez à un moment donné besoin de prévenir vos amis !